Le Dark Web tire-il vers sa fin ?

By | March 11, 2017

Le Dark Web tire-il vers sa fin ?

En Février dernier, Freedom Hosting II, le plus populaire hébergeur du Dark Web était victime d’un piratage qui a causé l’indisponibilité de 20% du Dark Web. Selon un récent rapport d’OnionScan, l’impact serait plus grand.

OnionScan est un outil de scan dont le but de trouver des vulnérabilités et bugs qui pourraient mettre à mal les connexions anonymes via le système Tor. Selon un récent rapport de son auteur, Sarah Jamie Lewis, le nombre de sites du Dark Web serait sur le déclin. Ce rapport basé sur un scan de 30 000 services issus d’une base de donnée collective _ celle de l’hébergeur Freedom Hosting II (FHII) et une autre appartenant à l’experte _ n’a trouvé que 4400 sites encore actifs.

Ces chiffre s’explique en grande partie par la chute de FHII et des autres hébergeurs batis sur FHII.
Selon Sarah Jamie, la disparution de ces sites pourrait également s’expliquer par la fin du service mail chiffré Sigaint.

Ci-dessous toutes les statistiques liées au 9ème rapport d’OnionScan :

_ Environ 4000 détections HTTP ,
_ Environ 250 détections TLS (non affecté par le piratage de FHII),
_ Environ 270 détections SSH (en baisse, probablement affecté par le piratage de FHII),
_ Moins de 10 détections FTP (en baisse, probablement affecté par le piratage de FHII),
_ Moins de 100 détections SMTP,
_ Moins de 10 détections VNC,
_ Environ 220 détections de noeuds Bitcoin.

Le dernier rapport d’OnionScan a aussi mis en exergue les mauvaises configurations des sites “.onion” à partir desquels il a été possible d’extraire un millier d’adresses IP uniques.

mdestroy

Source : OnionScan report

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *