L’Afrique, nouvelle cible des cybercriminels

By | November 4, 2016

L’Afrique, nouvelle cible des cybercriminels

Les auteurs des attaques contre DynDNS, OVH et Krebsonsecurity.com ont encore frappé. Cette fois, la connexion Internet d’une entière nation africaine a été visée.

Après la retentissante attaque sur Dyn DNS, des experts ont affirmé que les futures attaques DDoS seraient tellement puissantes qu’elles pourraient s’éléver à l’échelle d’un pays.
Une telle expérience est arrivée récemment au Libéria.

Après une décennie de guerre civile, les infrastructures de télécommunication du Libéria furent détruites. Seulement une petite partie de la population parvenait à avoir accès à Internet via une communication satellitaire.

Mais ce problème fut résolu en 2011 lorsqu’une fibre optique sous marine nommée Africa Coast to Europe fut déployée de la France jusqu’en Afrique du Sud en passant par la côte occidentale africaine.
Cette fibre optique procure une connectivité large bande à 23 pays d’Europe et d’Afrique dont le Libéria.

Africa Coast to Europe

Source: Thehackernews.com

Le déni de service aurait été mené sur le seul câble qui fournit l’accès à Internet dans tout le pays.

Selon le chercheur en sécurité Kevin Beaumont, l’attaque aurait atteint 500Gbps.
Le volume du traffic sous-entend que cette attaque provient des mêmes auteurs des dénis de service contre DynDNS, OVH (plus de 1 Tbps), et Krebsonsecurity.com (600Gbps).

Il est fort probable que cette attaque massive ne soit qu’un simple test. Les autres pays partageant la fibre ACE pourraient eux aussi être menacés les jours à venir.

mdestroy

Source: Thehackernews.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *